Qui sommes-nous ?

Opéra Côté Chœur produit et diffuse en Ile-de-France - et maintenant au-delà - des opéras à des prix raisonnables afin d’aller à la rencontre de publics nouveaux.
Elle propose des œuvres du répertoire, des œuvres tournées vers le jeune public, et envisage prochainement la création d’une œuvre contemporaine.

Notre compagnie propose un vrai travail de mise en scène sur les œuvres qu’elle présente. Elle ambitionne une grande qualité non seulement musicale mais aussi esthétique.

Notre compagnie s’est fixé comme objectif de rendre l’opéra accessible, voire familier aux enfants et de rompre avec l’image d’un art élitiste.

Elle accompagne par conséquent, à la demande, les spectacles lyriques proposés par la compagnie, d’une action pédagogique destinée au très jeune public. Cette initiation comprend la découverte et l’explicitation des codes et conventions qui sous-tendent ce type de spectacle, afin de familiariser l’enfant avec un univers susceptible de lui procurer des émotions artistiques immédiates, émotions qu’il pourra approfondir par la suite au gré de ses diverses expériences personnelles.

L'équipe artistique

Bernard Jourdain

Bernard Jourdain

Le théâtre l’a absorbé depuis l’âge de treize ans. Il s’y est adonné corps et âme pendant ses années de lycée. A vingt ans, il monte à Paris pour apprendre le métier de comédien. Il rentre aussitôt au Conservatoire National d’Art Dramatique… comme régisseur ! Il y a suivi les cours d’Antoine Vitez et assisté les élèves qui montaient des spectacles au sein de l’école (Daniel Mesguish, Patrice Kerbrat, Richard Berry). Pendant quelques années, il a été l’assistant de Jacques

Rosny et de René Clermont. Il a ensuite monté sa propre compagnie et mis en scène à Paris La Double Inconstance de Marivaux, un spectacle Ruzzante et Les Caprices de Marianne de Musset. Il n’imaginait pas vivre ailleurs que sur une scène, au milieu des odeurs de poussière, de vieux bois, de gélatines brûlées

et de colle à marouflage. Le sentiment qu’il éprouvait en réglant toute une nuit des éclairages pour un spectacle d’été, en voyant le soleil se lever sur Albi, Aigues-Mortes ou Carpentras, lui disait que sa vie était là, qu’il ne saurait vivre loin des planches et des comédiens donnant âme à un texte. Et pourtant, il s’est éloigné des salles de spectacle pendant trente ans pour découvrir comme réalisateur un monde assez différent mais tout aussi exaltant : le cinéma et le documentaire.

En 2003, à la demande d’un ami, il a mis en scène Love Letters d’Albert Gurney, dans le off à Avignon. Emmanuel Courcol venait de ranimer les braises du feu sacré…En 2004, au Théâtre de la Tempête, dans le cadre des rencontres de la Cartoucherie, il monte Mea Culpa, un texte d’Isabelle Huchet, sa compagne. Grâce à elle, il découvre la mise en scène d’opéra. En 2008, il monte Candide de Léonard Bernstein. Après une période de vertige dû au nombre de personnes qu’il devait diriger, il a mesuré sa chance, la puissance créatrice, la liberté que lui offrait la mise en scène d’opéra. En 2010, il fonde sa compagnie lyrique Opéra Côté Chœur et met en scène Mort à Venisede Benjamin Britten et un opéra bouffe de Gluck, La Rencontre Imprévue, pour un festival d’été au Pays Basque.

Depuis, il a mis en scène Monsieur Choufleuri restera chez lui le... et La Créole de Jacques Offenbach, Norma de Bellini, Carmen de Bizet. Il prépare Le Barbier de Séville et la Traviata pour l’année 2015.

Isabelle Huchet, Scénographe

Isabelle Huchet

Tout mon CV tient dans mon plaisir de faire mon métier. Près de quarante ans que ça dure. L'école (l'ENSATT) est bien loin. C'était à la fin des années 70. En en sortant, il y a eu 10 ans de théâtre comme on en décrit dans les romans noirs. Du théâtre sans le sou, sans lieu, mais pas sans talents.
Lors de rétrospectives, j'ai pu exposer mes tout premiers costumes, tissés de mes petites mains d'apprentie, pour Macbeth. C’est un beau spectacle, mais quelle époque difficile ! J’ai été bien soulagée d'entrer, par hasard, dans le monde de l'événementiel. C'était avant la guerre du Golfe, les entreprises étaient riches, les projets déments. Pendant cette période, j'ai beaucoup appris, en concevant des décors volumineux pour de grandes et belles scènes.
Mais le théâtre, les beaux textes me manquaient. Aussi, à la première occasion, je suis revenue au spectacle. C'était sur un opéra pour et avec des enfants, grandiose, avec cette école de chant incroyable qu'est le Créa, à Aulnay sous bois. Ils montaient le Tour du monde en 80 jours, musique de Louis Dunoyer de Segonzac, mise en scène de Patrick Paroux. 270 costumes, 20 changements de décors conçus par mon amie Claire Belloc. Une somptuosité jouée cinq fois !
Depuis, je me suis habituée aux opéras qu'on monte en plusieurs mois et qui meurent après trois jours. Tout le bonheur est dans la préparation, la gestation. Après, c'est l'arrachement.
Aux créations, toujours intimidantes, mais toujours passionnantes, pour la réunion des opéras de province, tels que, en 2009, Les Orages désirés, musique de Gérard Condé et Ik et Ox, musique d'André Bon, mis en scène par Christine Marest, se mêlent les œuvres de répertoire : Carmen, Hamlet, Orphée et Eurydice, Paillasse, La Tosca, des opérettes d'Offenbach, le tout mis en scène et dirigé par Samuel Sené.
Dernière étape, avec mon mari Bernard Jourdain et ma sœur, nous avons donné naissance à Opéra Côté Chœur qui absorbe une bonne partie de mon emploi du temps, même si je continue de travailler avec mes fidèles amis.

Delphine Huchet, Chorégraphe

Delphine Huchet

Architecte de profession, j'ai été contaminée très jeune par le virus de la scène.
Enfant, j’ai découvert la magie de l'espace vide du plateau, de l'odeur des coulisses, des vieux velours et du fard, et la passion ne m'a plus quittée. Plus tard, parallèlement à mes études d'architecture à Paris, j’ai continué de danser, élargissant le champ de ma formation classique : danse moderne, contemporaine, claquettes, flamenco, butô. En 2001, j'aborde la chorégraphie et ne cesse depuis de travailler avec des compagnies spécialisées dans l'Art lyrique, associant professionnels et amateurs : Opéra Chœur Ouvert, Lyric en Scène, La Croche Chœur, Cantère Lirica, ...
Puis en 2009, c'est la création d' "Opéra Côté Choeur". L'aventure continue

Chorégraphies et interprétations :

- Carmen (2001) : une bohémienne.
- Orphée aux Enfers (2002) : épouvantail ?, icône new-look ?, ou entraîneuse ?
- Hamlet (2003) : 7 duos pour imager l'âme tourmentée du jeune prince du Danemark.
- Paillasse (2004) : pantomime .
- La Belle Hélène (2005) : la fée Clochette, rôle impertinent, loufoque et ... jubilatoire.
- Orphée et Eurydice (2006) : le Cerbère tricéphale et les 3 grâces .
- Candide de Bernstein (2008), " on aurait dit qu'on était danseurs "
- La rencontre Imprévue de Glück (2010) : divertissements pour 3 danseuses
- Mort à Venise de Benjamin Britten (2010) : Chorégraphie et rôle de la Mère.
- Candide (2011): Reprise
- Monsieur Offenbach (2012) : 6 soubrettes et des invités survoltés
- Norma de Bellini (2012)

Antoine Terny, chef de chœur

AntoineTerny valide ses acquis en obtenant en 1999 une première médaille à l'unanimité au concours centralisé de piano de la ville de Paris.

Intéressé par l'accompagnement, il intègre en 2000 le Conservatoire National de Région de Boulogne dans les classes de Raphaël Roché, Anne Leforestier et Frédéric Michel.

Il y obtient le C.F.E.M d'accompagnement mention très bien en 2001 et un premier prix à l'unanimité au D.E.M d'accompagnement en 2003.Il achève sa formation en 2006 par l'obtention du Diplôme d’Etat de professeur de musique, dans la discipline accompagnement voix et instruments.

Parallèlement il entre dans la classe d'improvisation de FrancisVidil au conservatoire deVersailles.

Pianiste soliste de talent,AntoineTerny a bénéficié des conseils de Bruno Rigutto (professeur au CNSM), Olivier Gardon (professeur au CRR Paris), Michèle Boegner (soliste internationale)...

Il remporte en 2004 le concours "Les clés d'or" deVillemomble avec le premier prix à l'unanimité.

En 2006 il remporte le concours de piano deVulaines-sur-Seine avec le premier prix à l'unanimité et les félicitations du jury.

Il se voit décerné en 2007 le 3eme prix du concours international "Città di Padova" à Padoue en Italie.

Il donnera de nombreux récitals autour de Chopin, des compositeurs russes (Rachmaninov,Tchaikovski...) de Bach et de Mozart en France et en Italie.

Il est actuellement professeur de piano à Ville d'Avray et Jouars-Ponchartrain ainsi que pour le comité d'entreprise d'EADS, et régulièrement demandé en tant que jury d'examens et de concours.

Il assure aussi la partie musicale de spectacles aussi divers que "La vie parisienne" d'Offenbach, "La Servante Maîtresse" de Pergolese, "Scoubidou" de Jean-Michel Damase...

Pour la scène nationale du théâtre de Saint Quentin enYvelines, il est chargé des répétitions musicales de différents spectacles tels que: "Le Mikado" de Gilbert et Sullivan, "Jekyll" de Raoul Lay ou encore les créations de "Katarakt" de Roland Auzet, et "Exercices de style" de Matteo Franceschini ; l'occasion de rencontres avec de grands chefs tels David Stern ou Bernard Tétu.

   Nos partenaires :