Samson et Dalila

un opéra de Camille Saint-Saëns

Prisonniers des Philistins, les Hébreux implorent le Dieu d’Israël. Samson, héros valeureux, tue le satrape Abimélech et encourage les siens à se rebeller contre les Philistins. Le peuple d’Israël rompt alors ses chaines et parvient à s’enfuir sous les menaces vipérines du Grand Prêtre de Dagon qui jure vengeance.
Celui-ci retrouve la voluptueuse philistine, Dalila, décidée à séduire Samson, de façon à percer le secret de sa force, dans le seul but de venger son peuple. Dans un duo débordant de lyrisme, Dalila fait chavirer le coeur du héros qui, malgré les mises en garde d’un vieillard hébreu, succombe à son amour...et au piège tendu par la belle.

La musique de Saint-Saëns se situe à la charnière entre la tradition française du grand opéra et l’esprit wagnérien qui touche nombre de compositeurs du XIXe siècle. Le rôle de Samson est tenu par un ténor (il incarne l’héroïsme de la fonction du personnage), tandis que la suave Dalila est jouée par une mezzo-soprano ce qui confère au personnage le caractère fatal qui lui convient. L’importance des chœurs est la trace du projet initial de Saint-Saëns, qui pensait composer un oratorio sur le sujet.


Avec :

   Nos partenaires :