Notes de mise en scène

Nous avons choisi cet opéra interactif pour associer les enfants à une production lyrique.

En effet, Benjamin Britten a prévu quatre interventions, depuis la salle, d’un choeur d’enfants qui, le temps d’un spectacle, se retrouve à la fois acteur et spectateur. Ce choeur sera composé d’écoliers, de collégiens, d’élèves d’écoles de musique ou du conservatoire de la ville où nous jouerons. La première partie du spectacle est destinée à faire répéter une dernière fois le choeur de salle (qui a étudié les airs en amont) choeur qui, dans la deuxième partie, participera activement à l’opéra.

Le compositeur a également écrit son opéra pour quatre solistes adultes et sept voix d’enfants solistes. Ces sept rôles seront tenus par des adolescents du choeur Vox Opéra. Toutefois, il est envisageable de doubler ces jeunes solistes par un groupe local d’enfants intégrés à la mise en scène.

Des personnages légèrement caricaturaux évolueront dans des éléments de décor dessinés en noir et blanc, en deux dimensions, dans l’esprit d’une bande dessinée humoristique. Un drap recouvrira partiellement ces éléments pour eviter les traces de suie, et plus symboliquement, pour protéger les personnages de la misère du monde.

Bernard Jourdain