Fabrice Colin, créateur lumières

C’est en 2000, après une formation de technicien assistant lumière et son, que Fabrice Colin entame sa carrière dans le monde du spectacle. Après un stage avec Laurent Beal il décide de se diriger vers le domaine de la lumière.
Une première création en 2002 lui permet de rencontrer Sugeeta Fribourg librettiste et metteur en scène d’opéras. Commence alors une longue collaboration dès 2003 en tant que régisseur de tournée au sein de la « compagnie du tabouret », puis de la compagnie « La chouette en liesse » puis elle lui confie la création lumière de ses deux dernières productions. En 2010, lors d’une formation de conception lumière, Il fait la connaissance de Marie-Hélène Pinon, de Dominique Mabileau, deux éclairagistes et de Norbert Aboudarham, metteur en scène, auprès desquels il trouve les réponses à toutes ses questions de jeune « compositeur lumière ».
En 2010, attiré par la danse, il intègre la compagnie « A contresens » pour laquelle il réalise la création lumière du spectacle « Accords et à cris ». C’est aussi en 2010 qu’il rencontre Bernard Jourdain pour une première expérience commune en tant que régisseur lumière pour le spectacle « Mort à Venise » puis pour la création lumière des deux opéras « Candide » et « Bonsoir Mr Offenbach ». Il assure ensuite la régie générale et la régie lumière de « Norma » puis de « Carmen ».